Search
Titre:search
Categorie:search



Tarifs formations

financement

A. Pour les salariés : 

  1. Remplir notre formulaire de contact.
  2. Essayer de trouver les coordonnées de votre organisme paritaire collecteur agréé (OPCA : c'est l'organisme qui paye la formation : son nom est sur votre feuille de paye), comme cela on pourra connaître les conditions à respecter. Par exemple la formation ne doit pas dépasser 1000 € ou 40€ Euros  l'heure, ou bien on doit passer votre plan formation plutot que par CPF.
  3. On vous adresse notre devis ( entre 40 euros et 45 euros l'heure )  et notre programme de formation avec les dates prévues des sessions. ( ces formations ont lieu tout l'année, sur rendez vous, avec flexibilité )
  4. Présenter notre devis et notre programme à l'OPCA aupres duquel votre entreprise cotise.
  5. Il faudra insister aupres de votre OPCA et en cas de problème, il faut nous en informer pour qu'on puisse corriger notre devis ou programme.
  6. Dès l'accord de l'OPCA on peut commencer les cours.
  7. A la fin de la formation, l'OPCA nous règle directement le cout de la formation ; Vous n'avez rien à payer, et vous entreprise n'a rien à payer non plus (en dehors de ce qu'elle a déja payé comme costisation annuelle à l'OPCA pour tous ses salariés ). 

Note : Quelques exemples d'organismes collecteurs OPCA avec nous collaborons :
AGEFOS, AFDAS, AGEFICE, CGM, CONSTRUCTYS, FAFIH, FAFIM, FORCO, FIFPL (professions libérales), OPCALIA, FAFIEC,
FORMAPAP, INTERGROS, OPCAIM-ADEFIM, PLASTIFAF, UNIFORMATION,  ... (sans compter le financement pole emploi, région, AFPA etc ... )

B. Pour les demandeurs d'emploi :

  1. Remplir notre formulaire de contact.
  2. Essayer de connaitre les contraintes de votre pole emploi, par exemple, ne pas dépasser 1000 euros, ou 40 euros l'heure, et passer plutot par financement AIF plutot que par CPF. En effet, votre formation peut être financée par AIF (Aide Individuelle à la Formation), oCSP  (Contrat de Securisation Professionelle ) , (ou peut etre avec CPF avec code 201 socle de compétences), ou par votre région ( cf aides formations de la region Ile de France ), ou Congés Individuel à la Formation CIF, ou via un bilan de compétence.
  3. On vous adresse notre devis ( entre 40 euros et 45 euros l'heure )  et notre programme de formation avec les dates. Pour les dates, c'est juste une estimation, on notera les dates des sessions dans l'attestation de présence (suivi).
  4. Présenter notre devis et notre programme à votre conseiller pole emploi.
  5. Puis il faudra relancer souvent et insister aupres de votre conseiller. Cela prend parfois des mois de relance active ! Il faut nous informer en cas de refus pour q'uon puisse corriger notre devis ou notre programme.
  6. Dès l'accord du PoleEmploi on peut commencer les cours.

Note : Si vous êtes en phase de licenciement
et vous souhaitez profiter de vos heures de formation pour vous reclasser ou pour
votre propre compte : Votre Droit  à la Formation en cas de licenciement


C. Pour les entreprises, administrations, associations :

  1. Remplir notre formulaire de contact. Préciser le nombre de personnes à former, le programme souhaité et le lieu de la formation. Indiquez nous vos contraintes de dates, budget etc ...
  2. On vous adresse notre devis (40 à 70 euros l'heure + frais) et notre programme sur mesure avec les dates.
  3. Il vous suffit de faire signer notre devis par votre manager, avec écrit bon pour accord, signature et tampon.
  4. On peut dispenser cette formation dans vos locaux intra-entreprise ( dans toute la France ), ou dans nos locaux au centre de formation de l'Espace Informatique de Vincennes.
  5. A la fin de la formation, on vous adresse l'attestation de présence signée des stagaires qui ont suivi la formation, ainsi que la facture.
  6. Nous vous invitons à nous régler cette formation directement mais vous pouvez également vous adresser à votre OPCA pour voir si ils peuvent rembourser tout ou une partie de cette formation ( par exemple via le plan formation ).


D. Pour les personnes souffrant d'un handicap ( par exemple mal voyants, aveugles ) :
Meme démarche que pour les salariés si vous etes salarié,  ou les demandeurs d'emploi si vous etes inscrit au pole emploi : agefiph.fr vous pouvez aussi les contacter pour leur demander de financer votre projet formation.

L'AGEFIPH : https://www.agefiph.fr/Personne-handicapee/Projet-professionnel-et-formation

 

E. Pour les professions libérales et entrepreneurs :
C'est le RSI ou URSAAF qui peut prendre en charge le financement de votre formation, ou bien un OPCA comme le FIFPL pour les professions libérales.

Si vous etes en portage salarial, par exemple chez AD'MISSIONS : nous pouvons aussi demander un financement de votre formation comme les salariés. En général vous réglez vous meme la formation après accord et vous vous faites rembourser par l'organisme financeur. Nous acceptons de ne pas encaisser le chéque tant que vous n'etes pas remboursé.



F. Auto-financement : vous payez vous meme votre formation : 

Formation intermediaire (initiation bureautique, anglais) : 6 h x 45 euros = 270 euros, ou 12h x x 40 euros = 480 euros

Formation pro. (gestion, webdesign, office avancé) : 6 h x 55 euros = 330 euros ou 12h x 50 euros = 600 euros

Note : Nos tarifs sont pour 1 personne, chaque personne supplémentaire ne paye que 50 % du tarif.

 

Pour les cours à distance ou à domicile ( cours / assistance ) , vous pouvez bénéficier des réductions d'impots via le Service à la Personne : http://informatique-domicile.eu : tarif : 70 euros l'heure. Dégressif en prenant des forfaits.

Notre organisme de formation professionnelle continue inscrit numéro 11 94 07528 94 ( David CHEMLA, Espace Informatique de Vincennes).

Pour toute question, vous pouvez nous téléphoner l'après midi au 01 77 22 0008 ou passer nous voir directement au 26, rue de l'église, 94300 Vincennes (RER Vincennes), par email info @ netvincennes . fr ou bien nous contacter via le formulaire de contact à remplir (votre nom, prenom, email, tel...)

 

 


tarif-prix-formations

Compte Personnel de Formation (CPF) Onglets principaux

financement

Comparaison entre DIF et CPF ( formation continue )

 

DIF

CPF

BENEFICIAIRES

Salariés et fonctionnaires Salariés, apprentis, chomeurs, ( à venir pour fonctionnaires et indépendants)

NOMBRE MAXIMUM D'HEURES CUMULEES

120 heures sur 6 ans 150 heures sur 8 ans

Choix du contenu et de la date de la formation

Il faut l'accord de l'employeur, qui peut refuser quelques fois Pas besoin de l'accord de l'employeur si formation hors du temps de travail !

Connaitre ses droits à formation

L'entreprise doit informer chaque année, ou en cas de départ Directement sur Internet

Portabilité des heures en cas de changement d'entreprise

Possible 2 ans si accord de l'ancien ou nouveau employeur Possible sans condition !

Portabilité des heures de formation en cas de chomage

Possible pendant l'indemnisation avec accord de du pole emploi Possible SANS l'accord du pole emploi !

C'était l'un des grands chantiers législatifs du début d'année: la réforme la formation professionnelle a été adoptée par le Parlement ce jeudi 27 février. D'après le ministre du Travail Michel Sapin, le texte a pour ambition de "simplifier" les dispositifs actuels.

La mesure phare du texte est la création d'un "compte personnel de formation" (CPF) qui remplacera l'actuel droit à la formation (DIF) à partir du 1er janvier 2015. Il sera ouvert à tous les actifs, qui pourront les utiliser à tout moment de leur carrière, même en cas de chômage ou de changement d'employeur.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/emploi/infographie-compte-personnel-de-formation-ce-qui-pourrait-changer-pour-les-salaries_1318036.html#3zh3DiRcij5yfXUv.99

Extrait de l'Express au sujet du Compte Personnel de Formation CPF



Congé Individuel de Formation (CIF) en informatique

financement

Comment devenir Informaticien(ne) par la formation


Le Code du Travail donne le droit aux salariés, avec le CIF (Congé Individuel de Formation), de choisir une reconversion dans un nouveau métier, même sans diplôme technique initial.

Ainsi, un salarié qui occupe un emploi qui ne lui convient pas, peut suivre une formation rémunérée dans un secteur passionnant et en croissance comme l'Informatique.

Si vous aimez utiliser l'informatique et comprendre son fonctionnement, si vous voulez diagnostiquer et conseiller, vous pouvez évoluer vers ces métiers techniques et relationnels :

Techniciens maintenance micro-informatique / Webmaster PHP Drupal / Consultant programmeur SAP ABAP.

Grâce au développement d'Internet et du commerce électronique, c'est aujourd'hui un des rares secteurs en croissance et qui continue à recruter beaucoup de nouveaux salariés !

Par sa double fonction de Centre de formation et d'Aide au reclassement, le centre de formation de l'Espace Informatique INFOFORMATIONS.FR vous aidera à chaque étape pour réussir votre reconversion en informatique.

Pour recevoir un dossier, il suffit de laisser vos coordonnées.



 

 

Vous avez le droit de changer de carrière par un CIF !

Infoformations.fr peut vous aider à devenir INFORMATICIEN (NE) !




Vous trouverez ci-dessous des informations plus complètes sur la gestion d'un dossier CIF :

Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation ?

C'est le droit du salarié de quitter quelques mois son entreprise pour suivre une formation professionnelle de son choix quand il veut changer de métier.
L'employeur ne peut pas refuser le CIF (qui ne lui coûte rien), mais peut décaler la date.

TRES IMPORTANT : la salarié garde son emploi et son salaire durant la formation.

En 2011, Infoformations.fr a par exemple accompagné 300 salariés dans leur dossier CIF pour leur permettre de réussir leur reconversion vers des métiers informatiques qui les motivaient.
(après le CIF, on peut soit retourner dans sa société, soit la quitter pour une autre)


 

Comment faire pour bénéficier d'un CIF en informatique ?

Il suffit de demander à Infoformations.fr de vous accompagner à chaque étape du dossier :

- Informations personnalisées sur les objectifs et les conséquences du CIF.
- Conseils dans les relations avec l'employeur.
- Aide pour constituer et compléter le dossier.
- Préparation pédagogique pour réussir la formation, même sans diplôme.
- Assistance continue jusqu'à la finalisation du projet et le recrutement en informatique.
 

Un CIF en informatique est un moyen efficace pour débuter une nouvelle carrière !

 Pour demander un dossier, laissez vos coordonnées.



Droit Individuel à la Formation (CPF) en cas de licenciement

financement

Droit Individuel à la Formation (DIF) en cas de licenciement, démission, rupture conventionnelle :

En cas de licenciement :

Avant toute chose, il faut savoir que la loi n°2004-391 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social prévoit des avantages aux salariés faisant face à un licenciement.

*
Dans la lettre notifiant le licenciement, l’entreprise se doit de vous informer du nombre d’heures acquis au titre du DIF et de la possibilité de bénéficier d’une action de formation

*
Avant la fin du préavis, rédigez une lettre avec accusé de réception afin d’officialiser la demande de DIF

*
La formation peut se réaliser après la fin du préavis, l’entreprise ne peut s’opposer à votre demande

*
Cette allocation formation peut servir à financer une formation mais également un bilan des compétences ou encore une validation des acquis de l’expérience (VAE)

En cas de démission :

En cas de démission, le régime applicable au DIF est le même qu’en cas de licenciement. Cependant, le Code du travail vient compléter ce dispositif. Il précise que l’action de bilan de compétence, de validation des acquis de l’expérience ou de formation doit être engagée avant la fin du préavis.

En cas de rupture conventionnelle :

* La rupture conventionnelle du travail est un nouveau mode de rupture du contrat de travail. Il permet aux parties au contrat de travail de mettre fin à leurs relations contractuelles d'un commun accord, dans des conditions prévues par la loi (loi n°2008-596 du 25 juin 2008 - article L. 1237-11 du Code du travail) et sous réserve de l’homologation de la convention de rupture par la Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (DDTEFP).

* Aucun texte ne précise si les droits au DIF sont ouverts dans l'hypothèse d'une rupture conventionnelle. Il n’est donc pas impossible qu’une interprétation défavorable au salarié puisse l’exclure de tout droit au DIF. Cependant l’article 1237-13 précise que « la convention de rupture définit les conditions de celle-ci, notamment le montant de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle ».

* Il vaut alors mieux préciser dans la convention de rupture amiable lors de la rupture conventionnelle de son contrat que l’on souhaite bénéficier de ses droits au DIF.



Droit à la formation DIF ou CPF pour les enseignants du public

financement

Notre centre de formation continue agréé forme également les enseignants du public, de l'Education Nationale.

Extrait :

Ces formations peuvent être offertes par des établissements publics (établissements d'enseignement supérieur, Cned, Cnam, réseau de formation continue des adultes de l'Éducation nationale, etc.), voire des organismes privés. Il peut également s'agir de formation à distance, de validation des acquis de l'expérience ou de réalisation de bilans de compétence.
>>

Droit à la Formation DIF pour les enseignants du public, de éducation nationale

Nous contacter



Financement des formations pour les intermittents du spectacle

financement

L'AFDAS

L'AFDAS est le fonds d'assurance formation agréé qui gère,
sur le plan national, l'ensemble du dispositif de la formation professionnelle des secteurs du Spectacle vivant, du Cinéma, de l'Audiovisuel, de la Publicité et des Loisirs.

Les conditions d'accès

Le dispositif légal prévoit l'accès au congé individuel de formation pour les salariés embauchés sous contrat à durée déterminée, y compris les intermittents du spectacle. Par dérogation, ces derniers bénéficient de conditions d'accès plus favorables :

les personnes concernées

Acteur, metteur en scène, décorateur, costumière, marionnettiste, comédien, L'administrateur de théatre,mime, artiste de cirque,cascadeur, Le décorateur-scénographe, Machiniste-constructeur, Régisseur général, Régisseur plateau, lumière son, Eclairagiste,Coiffeur, perruquier, posticheur
Maquilleur, les métiers du jeu : volontiers, physionomistes...,quartiers, croupiers, chefs de tables (contrôle), chefs de parties..., professionnel de la danse...

Conditions d'accès pour les intermittents du spectacle

(recevabilité appréciée au moment du dépôt du dossier) :
... Ancienneté professionnelle de 2 ans
... Volume d'activité de 220 jours de travail ou cachets répartis sur les 2 à 5 dernières années, dont :
> Pour les artistes interprètes et musiciens :
60 jours ou cachets répartis sur les 24 derniers mois ou 30 jours ou cachets répartis sur les 12 derniers mois
> Pour les techniciens du spectacle vivant ou réalisateurs :
88 jours de travail ou cachets répartis sur les 24 derniers mois ou 44 jours ou cachets répartis sur les 12 derniers mois
... Pour les techniciens de l'audiovisuel :
130 jours de travail ou cachets répartis sur les 24 derniers mois ou 65 jours de travail ou cachets répartis sur les 12 derniers mois.
- Des dérogations exceptionnelles peuvent être étudiées pour les intermittents du spectacle justifiant d'au moins 5 ans d'ancienneté.

Votre statut pendant le cif

Lorsque vous participez à une action de formation dans le cadre du CIF, vous quittez votre statut de demandeur d'emploi.

Vous êtes considéré comme « stagiaire de la formation professionnelle continue ».
L'AFDAS, qui gère vos droits à formation, vous rémunère directement.

Les critères de prise en charge du conseil de gestion

Le financement de votre Congé individuel de formation peut donc être refusé ou reporté si les ressources sont insuffisantes ou encore si le Conseil de gestion a besoin d'informations en complément des éléments contenus dans votre dossier.

L'étude de votre dossier tiendra compte de votre expérience professionnelle, des efforts personnels accomplis, de votre motivation et de la cohérence de votre projet.

Attention :

- Vous ne pouvez présenter qu'une seule demande de financement par année civile.
- Si votre demande n'est pas acceptée, vous ne pouvez faire qu'une demande de recours gracieux.

Le financement du coût de la formation

L'AFDAS peut participer au financement du coût pédagogique. Le taux de prise en charge est fonction de la durée du stage et du salaire qui vous est versé pendant la formation.
La prise en charge de l'AFDAS est totale pour tout demandeur dont le salaire est inférieur ou égal à 110 % du SMIC.

Le calcul de votre rémunération pendant la période de formation

Votre rémunération correspond à un salaire brut horaire multiplié par la durée de la formation suivie (dans la limite de 35 heures par semaine).

Le salaire brut horaire se calcule sur la moyenne de vos allocations ASSEDIC et des salaires perçus pendant les périodes de référence. Il ne peut être inférieur au SMIC horaire et supérieur à 3 SMIC horaire.

L'AFDAS vous verse votre rémunération mensuellement, à réception de l'attestation de présence de l'organisme de formation.

Attention : aucune demande d'acompte ne peut être acceptée.

Toutefois, une prise en charge peut être envisagée pour :

- Les stages pratiques en entreprise OBLIGATOIRES et ce, dans la limite de 30% de la durée totale de l'enseignement dispensé en organisme de formation,
les frais indirects
L'AFDAS étudie les demandes de prise en charge des frais de déplacement et d'hébergement sous réserve :
- Que vous respectiez les clauses de la charte d'engagement jointe à votre dossier CIF,
- Que la demande de prise en charge figurant au verso de la charte d'engagement soit complétée et retournée à l'AFDAS en même temps que votre dossier CIF.
Votre demande de remboursement sera étudiée si l'AFDAS est en possession des justificatifs de dépenses engagées et de vos attestations de présence à la formation.

Toute demande de remboursement de frais indirects qui interviendrait au-delà d'un mois après la fin du stage serait irrecevable.

Frais de déplacement

> Région parisienne, à partir de 3 zones, remboursement de 50% de la carte orange ou du titre mensuel de transport SNCF
> Autres régions, dans le cas d'un double logement, remboursement d'un A/R (à partir de 100 km) mensuel
à raison de :
- 50 % du billet SNCF en 2ème classe plein tarif ou de 100% d'un billet à tarif réduit ou,
- d'un forfait calculé sur la base de 0,15 euro du km dans le cas de l'utilisation d'un véhicule personnel.
> Autres régions, si le candidat choisit de regagner chaque jour son domicile (à partir de 100 km), remboursement à raison :
- de 100 % de l'abonnement SNCF et des billets à tarif réduit,
- ou de 50 % du billet SNCF 2ème classe plein tarif,
- d'un forfait calculé sur la base de 0,15 euro du km dans le cas de l'utilisation d'un véhicule personnel.

Frais d'hébergement

Si le lieu du stage est éloigné de plus de 100 km A/R de votre domicile et vous oblige à une double résidence :

Pour les stages en continu à temps plein d'une durée au moins égale à 3 mois, remboursement
dans la limite de :

610 euros pour les formations qui se déroulent en Ile-de-France et ce, pour les stagiaires ne résidant pas dans cette région,
458 euros pour les formations qui se déroulent en région hors Ile de France.
Pour les stages en continu à temps plein d'une durée inférieure à 3 mois, remboursement à
concurrence de 16 fois le minimum garanti par jour effectif de présence au stage.

Lorsqu'il s'agit d'un hébergement particulier (famille, amis), un forfait mensuel de 230 euros peut être accordé, sur demande motivée à joindre au dossier CIF.

Pièces à joindre à votre dossier

Le formulaire AFDAS de «demande de prise en charge»
La fiche de liaison AFDAS / ANPE
Les photocopies de vos justificatifs d'activité : attestations de paiement de la caisse des congés spectacles des 5 dernières années, et/ou bulletins de salaire délivrés par les entreprises adhérentes à l'AFDAS
Votre dernière notification d'ouverture des droits ASSEDIC (ARE)
Le programme détaillé et le calendrier précis de la formation retenue
Votre C.V. (maximum une page)
Une lettre de motivation (de préférence dactylographiée) :
... Si vous estimez cela nécessaire, précisez l'adéquation entre votre formation initiale et la formation demandée.
... Faites un résumé de votre CV et des points particuliers méritant d'être soulignés pour faire valoir votre demande.
... Développez les raisons qui ont motivé le choix de la formation demandée.
... S'il vous apparaît que des points importants concernant votre parcours para-professionnel ou votre projet sont à prendre en compte, intégrez-les à votre lettre demotivation.

La photocopie de votre carte d'identité ou de votre passeport

Un relevé d'identité bancaire

Si vous êtes reconnu travailleur handicapé, joindre une copie de l'avis COTOREP



Financement des formations pour les intérimaires

financement

Financement des formation pour les Interimaires Le congé individuel de formation

Déposez un dossier CIF avec le FAFTT

Les conditions d'accès
Respecter le délai
Vous devez déposer votre demande d'autorisation d'absence en cours de mission ou dans un délai maximum de 3 mois après votre dernier jour de mission.

Avoir l'ancienneté nécessaire
Vous devez totaliser : 1 600 heures dans le travail temporaire au cours des 18 derniers mois, dont 600 heures dans l'entreprise de travail temporaire (ETT) qui signe votre autorisation d'absence ;

Respecter le délai de franchise
Si vous avez déjà bénéficié d'un CIF intérimaire, vous devez respecter un délai de franchise, c'est-à-dire un délai pendant lequel vous ne pouvez pas faire de nouvelle demande. Il se calcule comme suit : délai de franchise (en mois) = durée du précédent CIF (en heures) / 12â
Il ne peut être inférieur à 6 mois et supérieur à 4 ans. Il court à partir du dernier jour de votre précédent CIF jusqu'à la date de démarrage de votre formation. Bien entendu, le respect du délai de franchise n'exonère pas de respecter, lors d'une nouvelle demande, les conditions d'accés au CIF.

Démarrer le CIFau plus tard dans les 12 mois après la remise de la demande d'autorisation d'absence.

La demande d'autorisation d'absence

C'est le document qui vous permet de demander à votre employeur l'autorisation de prendre un congé formation. Vous le trouverez dans le dossier de demande de CIF.

C'est à l'ETT avec laquelle vous avez travaillé 600 heures, et dans laquelle vous avez effectué une mission datant de moins de 3 mois, que vous devez transmettre votre demande.

L'ETT dispose de 30 jours pour répondre à votre demande. Elle peut reporter son autorisation d'absence si vous êtes en mission au moment de la demande et que cette mission se poursuit au-delà de la date d'entrée prévue en formation. Le report ne peut pas être invoqué si la formation que vous voulez suivre débouche sur un diplôme professionnel ou un titre homologué conduisant à une qualification ou si la durée de la formation excède 1 200 heures.

L'accord de l'ETT n'est pas lié au contenu de votre projet ; il dépend du respect des conditions d'accés au CIF.L'autorisation d'absence est valable pour une seule demande de formation.

Les modalités de financement
Pendant votre CIF et s'il est financé par le FAF.TT, vous êtes salarié de l'entreprise de travail temporaire qui vous a délivré l'autorisation d'absence : vous signez avec elle un contrat de mission formation qui vous permet d'être rémunéré et de voir votre protection sociale maintenue pendant la formation.Les prises en charge des CIF peuvent bénéficier du co-financement de l'Union européenne, par l'intermédiaire du Fonds social européen (FSE).

Votre rémunération et votre salaire
Votre rémunération est calculée sur la base de votre salaire de référence et du rythme de la formation.Votre salaire de référenceC'est le salaire horaire brut perçu lors de la dernière mission qui a précédé votre demande d'autorisation d'absence. Certaines primes ayant un caractère régulier peuvent être ajoutées.

Si votre salaire de référence est inférieur à deux fois le montant du SMIC, le FAF.TT prend en charge 100 % de ce salaire. * S'il est supérieur ou égal à deux fois le montant du SMIC, la prise en charge par le FAF.TT varie de 80% à 90%, selon que la formation est prioritaire ou non. La rémunération que vous percevrez dans ce cas ne sera jamais inférieure à deux fois le montant du SMIC. L'indemnité compensatrice de congés payés (10 % du montant des salaires perçus pendant la formation) vous est versée à la fin du CIF.Dans tous les cas, l'indemnité de fin de mission n'est pas due.Le rythme de la formationSi votre formation est à temps complet (c'est à dire si elle dure en moyenne 30 heures et plus par semaine), vous êtes rémunéré sur la base de 35 heures hebdomadaires.Si votre formation est à temps partiel (elle dure moins de 30 heures par semaine en moyenne), vous êtes rémunéré sur la base du nombre d'heures de formation réalisées.Attention : les interruptions de la formation ne sont pas prises en charge par le FAF.TT et ne sont donc pas rémunérées.

La durée du financement
La durée maximale de prise en charge par le FAF.TT est de 12 mois pour les formations à temps complet et de 1 200 heures pour les formations à temps partiel.Lorsque la formation est plus longue, la prise en charge par le FAF.TT se limite à 12 mois ou à 1 200 heures.Pour les périodes non prises en charge, nous vous engageons à envisager d'autres sources de financement (ASSEDIC, plan de formation, Conseil Régional...)

Frais et coût de la formation
Le stage en entreprise La durée de prise en charge du stage en entreprise est limitée en règle générale à 30% de la durée de la formation en centre. Le COGECIF peut éventuellement déroger à cette règle au cas par cas. La partie non prise en charge ne donne pas lieu à rémunération. Le coût de la formation Le coût de la formation (ou coût pédagogique) pris en charge par le FAF.TT est directement réglé à l'organisme de formation. Les droits d'inscription, les frais de dossier, de livres, de tests, de matériels personnels et de repas ne sont jamais pris en charge par le FAF.TT.Les frais annexes Dans certains cas, le FAF.TT peut participer à vos frais de transport et/ou d'hébergement, selon un barème établi par le COGECIF. Vous pouvez nous en faire la demande dans votre dossier CIF ou au plus tard un mois après la fin de la formation.Le FAF.TT ne finance pas :

Les formations qui se déroulent hors de l'union européenne s'il y a des formations équivalentes en France. Dans tous les cas, les frais d'hébergement, de transport et de restauration à l'étranger ne sont jamais pris en charge.

Quand déposer votre dossier ?

Le calendrier de dépôt des dossiers CIF Le budget consacré au financement des dossiers CIF est divisé en 12 enveloppes mensuelles, prévues pour chaque mois de départ en formation. Ceci permet de donner une chance égale de financement à chaque dossier, tout au long de l'année

Votre Formation Votre dossieroit Pour êtreâ
débute en parvenir complet
examiné
au FAFTTau plus tard
Juin 6 Mars 16 Avril
Juillet 3 Avril 14 Mai
Août 30 Avril

11 Juin

Septembre 15 Mai 9 Juillet
Octobre 18 Juin 13 Août
Novembre 7 Août 17 Septembre
Décembre 4 Septembre 15 Octobre


Financement des formations pour travailleurs handicapés

financement

Etant donné que le centre de formation de l'Espace Informatique est spécialisé dans les cours d'informatique pour les non voyants, nous pouvons également vous conseiller pour le financement de votre formation :

Le travailleur handicapé peut bénéficier des mêmes dispositifs de formation : congé individuel de formation, plan de formation de l'entreprise, capital de temps de formation, contrat de qualification, contrat d'adaptation, contrat d'orientation.

Pour la plupart des formations, le travailleur handicapé bénéficie d'une rémunération.

Les personnes reconnues travailleurs handicapés par les CDAPH bénéficient donc :

A- D'une orientation
B- D'aides financières et techniques accordées à la personne handicapée et/ou à son employeur, par :
Les CDAPH,
L'AGEFIPH (Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées),
Pole Emploi,
La Sécurité sociale... : abattement de salaire, subvention d'installation, aménagement de poste, allocation aux adultes handicapés, prime à l'apprentissage.
C- D'une réglementation particulière en matière d'emploi :
contrat initiative-emploi,
contrat emploi solidarité
...
D- D'une rémunération particulière s'ils suivent un stage rémunéré par l'Etat ou la Région.
Les institutions qui s'en occupent
Le Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle DDTEFP
Il a la responsabilité de la mise en oeuvre de la réglementation en faveur de l'insertion professionnelle des personnes handicapées.

POLE EMPLOI

La personne handicapée à la recherche d'un emploi, doit contacter le conseiller emploi spécialisé pour les travailleurs handicapés à l'Pole Emploi de son domicile et s'inscrire comme demandeur d'emploi. Celle-ci propose divers services : sélection d'offres d'emploi, information sur les aides accompagnant l'embauche des travailleurs handicapés, ...) et travaille en relation avec les organismes chargés de l'insertion. L'Etat attribue une subvention d'installation, lors de l'ouverture par le travailleur handicapé d'une entreprise privée et après avoir suivi un stage depuis moins d'un an, d'un montant de 15000 francs maximum pour subvenir aux achats et à l'installation d'équipements nécessaires à l'activité.

Le service social de la Caisse Régionale d'Assurance Maladie (CRAM) auprès des CPAM

En coopération avec Action et Compétence et l'EPSR aide les malades ayant un employeur à se maintenir dans leur emploi et à résoudre les difficultés sociales qui entravent leur insertion professionnelle. Le contrat de rééducation professionnelle permet la remise au travail des personnes qui ne peuvent plus exercer leur emploi du fait de leur handicap. Il correspond à un contrat de travail à durée déterminée variant de 3 mois à 1 an et est passé entre l'employeur, le travailleur handicapé et l'organisme (CPAM* ou MSA* selon affiliation) qui verse les prestations complémentaires à la rémunération alloué par l'employeur. La formation pratique en entreprise et très souvent accompagnée de cours théoriques.

L' AGEFIPH

L'Association nationale de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des handicapés (AGEFIPH) intervient sous forme de financement dans toute intervention liée à un projet d'insertion d'un travailleur handicapé en milieu ordinaire de travail sous forme de :

prime à l'insertion
aide pour le maintien dans l'emploi
création d'activité
aide à la formation
complément de rémunération pour les travailleurs handicapés ayant un rendement diminué
et autres suivant les cas.
Tous les employeurs (entreprises ou établissements, entreprises de travail temporaire, pour leurs salariés permanents, établissements publics industriels et commerciaux, services de l'Etat et des collectivités locales ainsi que leurs établissements publics non industriels et commerciaux, ceux de la fonction publique hospitalière), qui emploient au moins 20 salariés, sont tenus d'employer au minimum 6 % de travailleurs handicapés à temps plein ou à temps partiel.

A défaut de remplir cette obligation, l'entreprise encourt des pénalités. Tout employeur doit verser une contribution volontaire annuelle, au plus tard le 15 février de l'année suivante, au Fonds de développement pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH), pour chacun des bénéficiaires de l'obligation qu'il aurait dû employer.
En fonction de l'effectif de l'entreprise, cette contribution est de 300 à 500 fois le SMIC, par bénéficiaire non employé de l'obligation d'emploi. Pour les entreprises à établissements multiples, cette obligation s'applique établissement par établissement.

AGEFIPH : 192, avenue Aristide Briand 92 226 Bagneux cedex Tél. : 01 46 11 00 11
www.agefiph.asso.fr

Les CDAPH

Cette commission a pour mission la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, l'orientation et le reclassement de la personne handicapé, l'attribution de l'allocation aux adultes handicapés et compensatrice pour tierce personne.

La CDAPH a été remplacé par la Commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH). La CDAPH résulte de la fusion des Commissions techniques d'orientation et de reclassement professionnel (CDAPH) et des Commissions départementales d'éducation spéciale (CDES).
Les CDAPH sont compétentes pour :
se prononcer sur l'orientation de la personne handicapée et les mesures propres à assurer son insertion scolaire ou professionnelle et sociale ;
désigner les établissements ou les services correspondant aux besoins de l'enfant ou de l'adolescent ou concourant à la rééducation, à l'éducation, au reclassement et à l'accueil de l'adulte handicapé et en mesure de l'accueillir ;
l'attribution, pour l'enfant ou l'adolescent, de l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé et, éventuellement, de son complément,
l'attribution de la carte d'invalidité (CIN),
l'attribution de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) et du complément de ressources,
l'attribution de la prestation de compensation,
reconnaître la qualité de travailleur handicapé (RQTH),
statuer sur l'accompagnement des personnes handicapées âgées de plus de soixante ans hébergées dans les structures pour personnes handicapées adultes.
Mesures en faveur des personnes handicapées
Accès aux actions de formation professionnelle continue de droit commun :
Les personnes handicapées peuvent bénéficier de certaines dispositions particulières aménageant le dispositif de la formation professionnelle continue, notamment en matière de rémunération.

Public :

Aux personnes reconnues handicapées par la CDAPH qui veulent s'insérer sur le marché du travail et sont à la recherche d'un emploi.

Objectifs :

Ces actions ont pour but de qualifié ou le réentraînement au travail en vue d'une insertion ou réinsertion professionnelle.

Contenu :

Ces actions apportent aux bénéficiaires, une formation leur donnant la possibilité d'exercer un métier de Webmaster ou d'administrateur réseau sous Linux.

Durée :

La durée de ces actions varie entre 840 heures et 434 heures.

Organisation :

Voir avec l'Pole Emploi pour tout aide financière accordée au titre du livre IX du Code du travail.

Frais de séjour :

Les frais de séjour des personnes handicapées qui suivent un stage agréé par l'Etat, peuvent être pris en charge par les caisses d'assurance maladie à compter du premier jour de stage.

Rémunération spécifique de stagiaire :

L'Etat et la région concourent au financement de la rémunération des salariés reconnus «travailleurs handicapés, qui suivent un stage agréé.

S'ils ont exercé une activité pendant 6 mois au cours d'une période de 12 mois ou pendant 12 mois au cours d'une période de 24 mais. ils perçoivent une rémunération mensuelle égale à leur salaire antérieur avec un plancher de 644,17 euros/mois, et un plafond de 1 932,52euros/mois.

Quand l'interruption de travail est antérieure à un an à l'entrée en stage, le salaire perçu dans le dernier emploi est affecté d'un coefficient de revalorisation, correspondant aux majorations du salaire minimum de croissance au cours de la période considérée.

Si ces conditions d'activité ne sont pas remplies ou s'il s'agit de jeunes handicapés à la recherche d'un premier emploi, la rémunération de la personne handicapée s'élève à 579,76 euros/mois.

Si les Personnes handicapées ont la possibilité d'être rémunérées sait en allocation de formation-reclassement, soit par l'État ou une région, elles peuvent opter pour le régime de rémunération le plus intéressant par le CNASEA.

Cumul avec d'autres sources de rémunération sont possibles :
Rémunération :
A l'issue de la formation
Le stagiaire qui a effectivement suivi la formation, peut bénéficier d'une prime de reclassement destinée à faciliter la reprise de son activité salariée. Le montant de la prime comprise entre76.22 et 150 euros est fixée par la CDAPH, notamment en fonction des ressources dont peut disposer le bénéficiaire.

Le travailleur handicapé qui, après une formation, crée une activité indépendante, peut bénéficier d'une subvention d'installation. Ces aides sont attribuées par la CDAPH.

Aides de l'Etat et de l'AGEFIPH en faveur de la formation
l'AGEFIPH peut accorder à l'entreprise, une aide pour la formation des tuteurs en entreprise à l'accueil et à l'accompagnement des jeunes handicapés. L'employeur peut bénéficier en cas de nécessité, des mesures «accessibilité des lieux de travail» et "aménagement des postes de travail".

Il peut également obtenir de l'Agefiph, une subvention forfaitaire de 1500 euros majorée de 762.24 euros au terme du 1211 mois. une prime supplémentaire de 762.24 euros peut être accordée en cas de maintien dans l'emploi à l'issue du contrat d'apprentissage.

Situation du stagiaire
Subvention forfaitaire à la signature d'un CDI ou d'un CDD d'au moins 12 mois (voir les modalités de la mesure "prime à l'insertion").

Prise en charge, le cas échéant, des frais liés à la compensation du handicap selon les modalités des mesures "soutien et suivi de l'insertion" et "aides techniques et humaines".

Pour inciter les entreprises à conclure des contrats avec les travailleurs handicapés :

l'employeur peut bénéficier d'une prime à l'insertion à la signature d'un CDI ou d'un CDD d'au moins 12 mois (voir les modalités de la mesure "prime à l'insertion").
Exception : pour les contrats d'adaptation conclus sous forme de CDI, l'employeur peut bénéficier d'une prime à l'insertion de 1 524,49 € seulement à l'issue de la période d'adaptation.

Prise en charge de la formation des tuteurs à l'accueil et au soutien pédagogique des jeunes

Pour effectuer votre demande de formation:
Demandez nous un entretien préalable ensuite nous vous remmettrons
Un exposé détaillé du projet comportant le calendrier et le contenu de l'action,
Un devis, avec le budget prévisionnel et le plan de financement,
Tableau des aides Agefiph
aux personnes handicapés.
Aides Objectifs Bénéficiaires Indemnités

PRIME A L'INSERTION

Encourager des entreprises à recruter des personnes handicapées dans des emplois durable et favoriser l'accès à l'emploi des TH allocataires des minima sociaux. Personnes handicapées et employeurs. Pour l'employeur : subvention forfaitaire de 1600 € pour la signature d'un CDI ou d'un CDD d'au moins 12 mois.Pour le TH : Subvention forfaitaire de 900 € pour la signature d'un CDI ou d'un CDD d'au moins 12 mois.

PRIME AU CONTRAT DURABLE

Encourager les entreprises et les associations à recruter des personnes handicapées en CDI. Entreprises et associations. Une subvention forfaitaire pour un CDI conclu à compter du 1er janvier 2009, à l'issue d'un ou de plusieurs CDD, d'une durée minimale de 3 mois au cours des 6 mois précédant l'embauche en CDI.Travail temps plein : 3000 €
Travail temps partiel :. >80 % du temps plein : 3000 €. de 50 à 80 % : 2250 €.

PRIME INITIATIVE EMPLOI

Encourager les entreprises à recruter des personnes handicapées rencontrant des difficultés particulières d'insertion sociale et professionnelle. Entreprises et associations. Une subvention forfaitaire pour la signature d'un CDI ou d'un CDD d'au moins 12 mois, conclu avec une personne handicapée répondant à l'un des critères suivants :> à la recherche d'un emploi depuis au moins un an,> ou âgée de 45 ans et plus,> ou bénéficiaire d'un minima social.Travail temps plein : 6000 €
Travail temps partiel :. >80 % du temps plein : 6000 €. de 50 à 80 % : 4500 €.

FORFAIT FORMATION

Faciliter l'intégration professionnel des TH dans l'entreprise. Les employeurs pour faciliter l'intégration des TH récemment recrutés.
Versement forfaitaire de 2 000 € en une seule échéance sur présentation de l'inscription en formation dans les 12 mois suivant l'embauche.

AIDE A L'AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

Favoriser le maintien dans l'emploi de salariés handicapés Seniors en situation d'aggravation de leur handicap ou d'altération de leur santé. Salariés- Reconnus TH en CDI, - âgés d'au moins 55 ans- Ayant une ancienneté dans l'entreprise de 5 ans minimum, - Travaillant au minimum 80 % de la durée conventionnelle appliquée au sein de l'entreprise. Une subvention forfaitaire de 9 000 €/an sur 2 ans, destinée à faciliter une réduction du temps de travail d'au moins 20 % sans diminution de salaire.- 9 000 € lors de la mise en place de l'aménagement du temps de travail, sur présentation de l'avenant au contrat de travail précisant la réduction du temps de travail, et du 1er bulletin de salaire justifiant le maintien du salaire antérieur, - 9 000 € un an plus tard, sur présentation du bulletin de salaire du 12e mois suivant l'aménagement du temps de travail.

AIDE A L'EMBAUCHE D'UN TRAVAILLEUR HANDICAPE SORTANT D'ESAT OU D'EA

Favoriser la mobilité vers le milieu ordinaire des personnes handicapées, sortant d'ESAT ou d'EA, en donnant le temps à l'employeur de faire aboutir les démarches sur la reconnaissance de la lourdeur du handicap pour son salarié. Tous les employeurs du secteur privé, y compris les signataires d'un accord au titre de l'emploi des travailleurs handicapés, embauchant un travailleur handicapé sortant d'ESAT ou d'EA. Pour l'embauche d'une personne sortant d'un établissements ou service d'aide par le travail (ESAT), une subvention d'un montant variable en fonction du temps de travail.Pour l'embauche d'une personne sortant d'une entreprise adaptée (EA), une subvention d'un montant variable en fonction du temps de travail.

AIDE A L'EMPLOI

Aider les entreprises à compenser les charges induites par l'emploi de salariés lourdement handicapés. Depuis le 1er janvier 2006, cette aide se substitue à la garantie de ressources des travailleurs handicapés. Entreprises employant des salariés lourdement handicapés et personnes handicapées exerçant une activité non salariée. L'aide à l'emploi est une aide financière versée trimestriellement à l'employeur, par l'Agefiph. Elle est destinée à compenser les charges induites par la lourdeur du handicap de la personne.

AIDE A LA CREATION D'ACTIVITE

Aider les demandeurs d'emploi handicapés à créer ou à reprendre une entreprise dans des conditions optimales. Personnes handicapées en recherche d'emploi et inscrites au Pôle Emploi. Une subvention pouvant aller jusqu'à 12 000 €, en complément d'un apport de fonds propres d'au moins 1 525 €.
AIDE A L'APPRENTISSAGE Faciliter l'accès à l'entreprise des personnes handicapées par la voie de l'apprentissage. Entreprises et personnes handicapées. Pour l'employeur : Subvention forfaitaire allant de 2550 € à 6800 € selon le contrat d'apprentissage.Pour l'apprenti handicapé : Subvention forfaitaire de 1700 €.

AIDE A LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Permettre aux personnes handicapées d'acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour exercer un métier, accéder à un emploi ou évoluer dans l'emploi. Personnes handicapées et entreprises. Pour l'employeur :l'Agefiph finance la totalité du coût ou le confinance avec la Région, l'Etat, les collectivités territoriales ou Pôle Emploi.Pour le TH : Participation au coût pédagogique de la formation réalisée dans le cadre de l'embauche, du maintien dans l'emploi ou de l'évolution professionnelle du salarié handicapé.

AIDE A L'ADAPTATION DES SITUATIONS DE TRAVAIL

Compenser la situation de handicap de la personne en aménageant son poste, son outil de travail ou bien en adaptant l'organisation du travail. Les entreprises qui souhaitent recruter un salarié handicapé, faire évoluer son emploi ou le maintenir dans son emploi. l'Agefiph participe au financement :- de l'étude préalable définissant les besoins.- des moyens techniques ou organisationnels à mettre en œuvre.- des aides à la mobilité.

AIDE AU MAINTIEN DE L'EMPLOI

Maintenir dans l'emploi les salariés et les travailleurs indépendants dont le handicap survient ou s'aggrave. Entreprises et personnes handicapées. Une subvention de 6 000 € pour couvrir les premières dépenses dans le cadre d'une recherche de solution.

AIDES TECHNIQUES ET HUMAINES

Permettre aux personnes handicapées de compenser leur handicap dans les situations professionnelles grâce à des aides individuelles, techniques ou humaines. Personnes handicapées et entreprises. Participation de 9 150 € à l'acquisition d'aides techniques ou de matériels.

AIDE AU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Faciliter l'accès des personnes handicapées à l'entreprise par le contrat de professionnalisation. Entreprises et personnes handicapées. Pour l'employeur : Subvention forfaitaire allant de 2550 € à 6800 € selon le contrat d'apprentissage.Pour la personne handicapé : Subvention forfaitaire de 1700 € ou prime de 800 € pour la signature d'un CDD ou d'un CDI d'au moins 12 mois.

AIDE AU BILAN DE COMPETENCES ET D'ORIENTATION PROFESSIONNELLE

Identifier les acquis de la personne handicapée et lui permettre d'élaborer son projet professionnel. Entreprises et personnes handicapées. Pour l'employeur :Participation au coût des prestations spécifiques lorsque le handicap du salarié nécessite des adaptations.Pour la personne handicapée :Participation au coût bilan après validation de l'organisme chargé de l'accompagnement de la personne.

AIDE AU TUTORAT

Recourir à un tuteur, interne ou externe à l'entreprise, pour préparer et assurer l'intégration d'un salarié handicapé à son poste ou le suivi d'un stagiaire pendant sa formation. Les entreprises. Pour tuteur interne : L'Agefiph participe au coût de sa formation et de sa rémunération.Pour tuteur externe : L'Agefiph participe au financement de la prestation dans la limite de 23 € / heure.



Formations et financement pour les demandeurs d'emploi

financement

Les formations les plus demandées pour les demandeurs d'emploi sont :

  • Les formations bureautiques Word, Excel, Powerpoint
  • Les formations sur les logiciels de gestion comme SAP
  • La formation technicien informatique ou réseau
  • Les formations infographie, Photoshop, illustrator
  • La formation technicien micro-informatique
  • La formation webmaster
  • La formation informatique pour non-voyant

Et en plus nous proposons :

  • Le bilan de compétence
  • L'atelier CV et recherche d'emploi

 

Besoin de formation en période de chômage : comment ça marche ?

Si vous avez déjà travaillé une partie de votre salaire a été taxé par un organisme (un OPCA ) pour payer vos futurs formations.

Vous devez retrouver quel OPCA conserve votre credit pour payer vos formations. Renseignez vous aupres de votre ancienne entreprise, comptable, ou sur vos feuilles de paye.

Quelques OPCA avec lesquels nous travaillons souvent : 
FAFIEC, OPCALIA, ADFIM OPCAIM, FAFIH, OPCALIA, AGEFICE, UNIFORMATION, Constructys, FIFPL, OPCA DEFI etc ...

Vous pouvez demander un avis au pole emploi qui peut même completer le financement de votre formation jusqu'a 1500 euros si nécessaire, mais ce n'est pas obligatoire.

Vous pouvez aussi demander la portabilité de votre DIF et demander directement à votre OPCA le financement de votre foamtion , qui lui ne peut pas refuser. ( gain de temps également)

Dans certains cas, vous pouvez également faire des demandes de prise en charge des frais de formation auprès d'autres structures :



 

<< Grâce à la portabilité du DIF, un chômeur
peut demander à bénéficier de ses heures de DIF. Le point sur les
conditions d'octroi et sur les démarches à effectuer 

 

Si un salarié n'a pas épuisé ses droits au DIF
(droit individuel à la formation) dans l'entreprise ou au moment de son
préavis, la loi lui permet de mobiliser son crédit de DIF portable
auprès de Pôle emploi, à condition d'être indemnisé par
l'assurance-chômage. Dans une note du 6 mai 2011 (1), la DGEFP
(Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle) a
précisé les conditions de mise en oeuvre de la portabilité du DIF
pendant le chômage. La demande de formation est étudiée sur la base du
certificat de travail indiquant la somme utilisable. Le conseiller de
Pôle emploi devant donner son avis sur le projet de formation, dans le
cadre du plan d'action personnalisé du demandeur d'emploi.  

En cas d'avis favorable.
La demande de formation doit s'inscrire dans le contexte des formations
organisées par Pôle emploi selon la DGEFP, ou être de façon plus
générale nécessaire au projet professionnel du demandeur d'emploi. Pôle
emploi souligne que c'est au chômeur d'effectuer les démarches de prise
en charge de la formation auprès de l'OPCA de son ancien employeur. 

Son
dossier doit comporter :

  • l'avis du conseiller de Pôle emploi
  • un devis de
    formation et 
  • une copie du certificat de travail où figurent ces droits
    au DIF.  

Dans ce cas, l'OPCA verse la somme correspondant au
crédit du DIF portable (sur la base de 9,15 € l'heure) auprès de
l'organisme de formation retenu. À noter : si le prix de la formation
est supérieur au crédit du DIF portable, Pôle emploi peut sous certaines
conditions contribuer au financement. Le dispositif de l'AIF (Aide
individuelle à la formation) permet de compléter le financement de
l'OPCA au titre du DIF portable, à hauteur de 1.500 €. Mais cette aide
est soumise à restriction : le coût global de la formation ne doit pas
dépasser l'enveloppe du DIF portable ni celle de l'AIF.  

En cas d'avis défavorable.
L'avis du conseiller Pôle emploi n'est pas un sésame indispensable pour
utiliser son DIF portable pendant une période de chômage. En cas d'avis
défavorable, la DGEFP précise que le demandeur d'emploi peut, comme en
cas d'avis favorable, s'adresser directement à l'OPCA de son ancienne
entreprise. Et que dans tous les cas (avis favorable ou non de Pôle
emploi), l'OPCA est légalement obligé de financer la formation dans le
cadre de la portabilité du DIF pendant le chômage, sur la base de 9,15 €
par heure.  >>

Source : 
 

Lydie Colders, publié le 01/05/2012, mis à jour le 21/03/2014 à  10:51
En
savoir plus sur http://www.lexpress.fr/emploi/formation/dif-en-periode-de-chomage-comment-ca-marche_1317094.html


Voir aussi : 
http://www.pole-emploi.fr/candidat/financez-votre-formation-@/suarticle.jspz?id=21944


demandeur-emploi


Espace Informatique de Vincennes. 26 rue de Eglise, 94300 Vincennes. Tel : 0177220008 , info@netvincennes.fr, Centre de formation 11940752894 (num. existence) , SIRET 508 593 845 00011, NAF 6190Z, Pas de TVA Art. 293 B du CGI


sitemap xml